DU HOBBY RIDICULISÉ AU PHÉNOMÈNE MONDIAL

DU HOBBY RIDICULISÉ AU PHÉNOMÈNE MONDIAL

Regarder les professionnels dans leurs performances sportives, les encourager et connaître des hauts et des bas en tant que fans fait partie de notre culture. Mais regarder jouer les professionnels des jeux vidéo ? On a eu pendant longtemps du mal à le faire. Cependant, l’e-sport a grandi et est aujourd’hui un spectacle extraordinaire.

Ces statistiques feraient rêver même Ronaldo et Messi : 59 buts en sept parties. On vous l’accorde, ce n’étaient pas de « vrais » buts tirés pendant de « vrais » matchs de football. Ce score a été réalisé par le professionnel de l’e-sport, « kurt04111 » dans le cadre de la « Fifa eWorld Cup 2018 » dont la finale a eu lieu à Londres en août. L’événement constituait le pendant virtuel de la « Coupe du monde de football de la FIFA ». Dans le cas de la « Fifa eWorld Cup », 32 joueurs se sont affrontés en finale, après s’être qualifiés par les « FIFA 18 Global Series », pour remporter le titre de la « FIFA eWorld Cups » associé à un montant de 250 000 dollars.

Cette grande manifestation le prouve : l’e-sport est aujourd’hui un domaine d’activité qui doit être pris au sérieux. Et comme dans chaque sport, le talent, l’esprit combatif et la promotion adéquate sont déterminants pour en assurer le succès. On l’a compris en Suisse également. La variante électronique ne fait pas exception. Ainsi, le FC Basel soutient sa propre équipe d’esport constituée de trois personnes, afin que ses fans puissent profiter de cette nouvelle discipline. La gestion des talents de l’association dans le domaine de l’e-sport semble porter ses fruits : l’e-sportif du FCB Tim Katnawatos, dit « THE STRXNGER » lors de la Coupe du monde de Londres, a pu se placer parmi les huit meilleurs joueurs de PlayStation. Pour replacer cette performance dans le contexte adéquat, il faut savoir que pas moins de 20 millions de joueurs avaient essayé de remporter le titre.

LE PARCOURS DU PROFESSIONNEL

La concurrence est également considérable. Comment réussit-on à accéder à ce secteur fructueux ? Le site www.esports.ch offre un aperçu sur l’e-sportif du FCB-E, deux fois champion de Suisse de la « Fifa », Luca Boller, dit « LUBO », dans le cadre d’une vidéo de YouTube. Boller y parle des plus importants tournois et explique par quelles voies on peut se faire connaître le plus efficacement. Dans d’autres vidéos, le professionnel de l’e-sport offre en outre ses conseils et astuces pour briller sur les terrains de football virtuels.

Les jeux de la série « FIFA » font partie des favoris dans l’arène du sport électronique. Des jeux de stratégie tels que « Dota 2 » et « Starcraft 2 » ainsi que les jeux Shooter comme « Overwatch » qui offrent des prix juteux attirent également un public nombreux.