Made in chez nous

Le phénomène jeux vidéo revêt une ampleur considérable en Suisse. Ce qui n’était auparavant qu’un passe-temps est aujourd’hui une industrie importante qui organise ses propres événements et dont la valeur de divertissement est énorme. Les initiateurs de la plate-forme Swiss-Gaming ambitionnent ainsi d’être le point de contact entre l’industrie et les joueurs.

Force est de constater qu’on ne joue plus aux jeux vidéo comme avant. Alors que dans le passé, vivre des aventures numériques à l’écran était une affaire privée, aujourd’hui les e-athlètes remplissent des stades entiers et participent à des compétitions internationales. Et les game-streamers professionnels captivent des milliers de spectateurs avec leurs livestreams. Mais le monde du jeu n’a pas seulement changé culturellement : il est aussi devenu une industrie importante.

Afin de rendre justice à l’importance croissante et à la diversité de la scène suisse du jeu vidéo, la SIEA (Swiss Interactive Entertainment Association) vient de lancer en septembre la plate-forme Swiss Gaming dont le but est d’être à la fois un point de contact central pour les différents acteurs du monde du jeu vidéo et une plate-forme d’information. Elle permet ainsi d’optimiser le développement de l’industrie et des acteurs concernés. Car en Suisse aussi, l’activité est foisonnante. Mais jusqu’à présent, aucune plate-forme ne permettait d’avoir une vue d’ensemble, et c’est pour parer à ce problème que le site a été créé en fournissant des informations sur les jeux vidéo en Suisse. Swiss Gaming souhaite également mettre en réseau les entreprises, les médias et les personnes concernés par le sujet.

Faites-vous votre propre idée en consultant le site www.swissgaming.org