QUAND LES JEUX DEVIENNENT DES EXPÉRIENCES VIRTUELLES

QUAND LES JEUX DEVIENNENT DES EXPÉRIENCES VIRTUELLES

C’est le rêve de toujours de nombreux « gamers » : ne pas seulement contempler des mondes virtuels sur un écran plat mais pouvoir y plonger réellement. La « Sony PlayStation VR » concrétise ce rêve. Une expérience physique de l’océan, des circuits de course et du cosmos.

Un bruit métallique atténué se fait entendre et des bulles d’air remontent à la surface lorsque la cage de plongée s’enfonce sur un câble d’acier dans les profondeurs de l’océan. La cage continue à descendre, côtoyant des groupes de méduses et des bancs de poissons. Après quelques minutes, sur le fond de la mer, l’épave d’un sous-marin apparaît. Des robots de plongée font le tour de l’épave et commencent les opérations de renflouage. Cependant, il y a quelque chose d’autre là-dessous. Quelque chose de grand. Soudain jaillit d’entre les rochers un puissant requin blanc qui attaque la cage le gosier ouvert.

Heureusement, la plongée ici décrite n’a en fait jamais eu lieu et ne s’est réalisée que dans la « réalité virtuelle » ou « RV ». La fascination pour la beauté du monde sous-marin (ainsi que la peur lors de l’apparition du requin) était pourtant bien réelle. C’est rendu possible grâce à la « Sony PlayStation VR », le casque de RV de haute qualité pour la PlayStation 4. Il est raccordé à la console de jeu et configuré. Sa forme peut être ajustée sans problème et les porteurs de lunettes peuvent également le revêtir facilement.

Au coeur de l’évènement

Celui qui utilise la « Sony PlayStation VR » voyage dans un autre monde. Les tests réalisés par notre rédaction ont toujours abouti à des moments d’incroyable étonnement. Par exemple dans le « Gran Tourismo Sport », on est assis au centre du cockpit d’un bolide de course grâce aux lunettes de RV. Si l’on tourne le regard vers la droite, on voit le concurrent effectuer sa manoeuvre de dépassement tandis qu’un regard vers le bas montre le propre corps virtuel du pilote. On ne soulignera jamais assez à quel point cette vision à 360 degrés accroît l’intensité du jeu.

Il en va de même pour le film d’horreur « The Persistance » qui se déroule dans une station spatiale abandonnée. Quelque chose s’est mal passé et les joueurs doivent déterminer quoi. Lors de l’exploration de la station, les cadavres que l’on trouve partout font monter l’angoisse. Lors de la première confrontation avec un zombie ennemi, les nerfs sont à vif. Ce jeu n’est pas fait pour les âmes sensibles mais convient plutôt aux amateurs de films d’horreur.

Moins effrayant mais tout aussi fort en action, le jeu d’action militaire moderne « Firewall Zero Hour » va droit au but. On joue à ce jeu sur « PlayStation VR Aim Controller » – avec un pistolet optique qui permet de viser avec une grande précision. En tant que mercenaires, les joueurs acceptent différentes missions, doivent pénétrer dans des bâtiments ou repousser la troupe d’attaquants. Grâce à la vision panoramique du casque de RV, les fusillades sont extrêmement amusantes et captivantes. Au bout de 15 minutes, on se sent dans la peau de Sylvester Stallone dans « Expendables 3 » !