Quand les jeux vidéo font leur cinéma

Quand les jeux vidéo font leur cinéma

L’écran de cinéma est un portail vers de nouveaux mondes. À travers lui, nous plongeons dans le passé et partageons le destin d’autres personnes. Au cours des dernières décennies, un média a rattrapé son retard à cet égard : les jeux vidéo d’aujourd’hui épatent par leurs effets spéciaux hallucinants tout en racontant des histoires touchantes.

L’unité des Forces spéciales composée de quatre membres a presque atteint son but. Les terroristes se sont retranchés dans un vieux bâtiment – une banque. Qu’importe, ce sont des professionnels qui parviennent à se frayer un chemin et à s’introduire dans l’établissement malgré une résistance acharnée. Vont-ils pouvoir s’emparer du fameux « paquet » qui, selon leur commanditaire, est caché ici ? Avant de pouvoir élucider la question, la porte du coffre-fort s’ouvre. Un géant en armure complète muni d’une mitrailleuse Gatling ouvre le feu sur les intrus.

Ce qui ressemble à une scène d’un film de Michael Bay façon « Transformers » est en fait un extrait du nouveau jeu « Call of Duty : Modern Warfare ». Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de la sophistication et du caractère spectaculaire des jeux vidéo et informatiques d’aujourd’hui. Mais quiconque pense que le divertissement numérique n’est qu’explosions et effusions de sang se trompe lourdement. Tout comme au cinéma, le paysage du jeu vidéo a de nombreuses facettes. Et même des concepts d’action comme « God of War 4 » (PlayStation 4) ou « Gears 5 » (XBox One) sont basés sur des histoires très humaines de perte, d’amour et de loyauté.

Des apports mutuels

Longtemps, on a porté sur le divertissement virtuel, qu’on considérait comme le petit frère du film, un regard condescendant. Cependant, grâce aux nouvelles technologies et à des narrations de plus en plus ambitieuses, le cadet a grandi et peut désormais regarder son aîné dans les yeux, tant sur le plan de la mise en scène et de la dramaturgie qu’en termes de profondeur. Au point qu’aujourd’hui, le divertissement interactif et le cinéma s’influencent mutuellement. Parfois, les jeux s’inspirent du cinéma, et on constate que certains jeux apparaissent parallèlement aux nouveaux blockbusters. Mais, en parallèle, le cinéma part aussi des jeux vidéo, comme par exemple « Ready Player One » de Steven Spielberg sorti l’année dernière, où le réalisateur se questionne sur les dangers de la réalité virtuelle et prédit un avenir sombre. Et dans le film, d’innombrables personnages de jeux vidéo comme le Master Chief (« Halo ») ou Dante (« Devil May Cry ») font de brèves apparitions.

Compte tenu de ce lien étroit entre le cinéma et le divertissement interactif, Avant Première a choisi de mettre le phénomène du « gaming » à l’honneur dans les pages qui suivent. Que le spectacle commence !